Enrichir son jeu verbal, parler sur scène comme dans la vie ?

Date, horaire et lieu

Public concerné

Programme détaillé

L’offre de formation en matière de jeu verbal est extrêmement limitée. Ce que l’on appelait autrefois les cours de diction sont tombés en désuétude. Rémi Godement-Berline et Arnaud Churin proposent une nouvelle approche du jeu verbal en se fondant sur certains travaux des scientifiques du langage. Non pas que l’art de parler sur scène puisse être figé, résolu, comme on le fait dans les sciences dures, l’approche proposée permet de « se cultiver », d’approfondir ses propres connaissances dans le domaine, afin d’être plus libre et créatif dans sa prise de parole.

En amont de l’atelier, les stagiaires devront apprendre par cœur la retranscription textuelle écrite d’une prise de parole spontanée. Ils, elles devront en utilisant leur compétence en matière d’art dramatique, « faire croire » que cette parole est la leur. Telle est l’indication de départ.

Lors de l’atelier, les stagiaires – en s’appuyant sur des travaux scientifiques ; en analysant la façon dont les personnes parlent “dans la vie” ; et en mettant en pratique ces apports théoriques par des exercices de théâtre déplacent les enjeux habituels de la direction d’acteurs et d’actrices et sont invité·es à un voyage dans les sciences de la parole et au cœur de leur phrasé individuel.

C’est notamment par la pratique de l’exercice “Les gammes de la parole” mis au point par les deux intervenants (au cours d’une recherche financée par le ministère de la culture) que les stagiaires se familiarisent avec les éléments de la prosodie.


Á la mi-stage, les participant.es écoutent la parole du locuteur·rice source (ayant fait l’objet de la retranscription qu’ils ont appris par cœur).


Á l’aide d’outils de mesure acoustique, ils dressent une analyse des paroles spontanées et inventent une partition langagière, faites des éléments prosodiques repérés chez le locuteur·rice source. Puis ils testent cette partition sur des textes de nature et de style différents.


Ainsi, jour après jour, une séquence de langage s’invente, inscrivant les exercices dans une perspective résolument créative.

Détail des modules

Premier jour (1h) : Présentation

N.B : Chaque stagiaire aura été contacté par mail afin de pouvoir anticiper le travail (envoi du texte à apprendre
par cœur et des consignes).
Chaque journée commence par un échauffement (avec un exercice des Gammes de la parole) puis par une
séquence d’exercices de langage. À l’issue de chaque journée, un « morceau de jeu scénique” est créé et ajouté à
celui de la veille.

● Accueil des participant.es
● Présentation des formateurs et de Cyclorama
● Présentation du lieu et des supports pédagogiques à disposition
● Présentation des stagiaires
● Présentation de l’échauffement qui commence chaque journée de travail

Premier jour : Initiation aux Gammes de la parole et appropriation du texte

● Présentation des Gammes de la parole / et notamment de l’exercice des Dialogues de formes (il s’agit
d’un jeu d’improvisation, découlant de la pratique des gammes – descriptif disponible en
téléchargement sur le site lasirenetubiste.com)
● Exercices : application des Gammes de la parole au texte appris en amont par les stagiaires (segment A)

Deuxième jour : Travail théorique sur la parole spontanée et mise en pratique

● Échauffement
● Reprise du travail de la veille (segment A)
● Exercices autour de la parole spontanée, basée sur les travaux du linguiste W. Chafe, mené par Rémi
Godement-Berline (segment B)

Troisième jour : Découverte et analyse des enregistrements des locuteur·rices sources

● Échauffement
● Reprise du travail de la veille (segment A + B)
● Écoute des enregistrements originaux (qui ont fait l’objet du texte appris par les stagiaires)
● Analyse des enregistrements à partir de logiciels acoustiques et prise en note de la “partition
prosodique” des locuteurs sources
● Exercices autour de de cette partition prosodique : création de chœurs qui, à l’unisson, jouent cette
partition (segment C)

Quatrième jour : Style de parole et style littéraire

● Échauffement
● Reprise du travail de la veille (segment A + B + C)
● Exercices : travail de la partition prosodique des locuteur·rices sources sur de nouveaux textes (segment D)

Cinquième jour : Journée bilan et ouverture publique

● Échauffement
● Reprise du travail dans sa globalité (segment A + B + C + D)
● Revue de toutes les notions abordées la semaine
● Présentation du travail, ouverture au public
● Bilan

Le·s Formateur·rice·s

Arnaud Churin

Arnaud Churin est né à Alençon, en Normandie. Il a pratiqué le théâtre amateur pendant ses années de lycée
puis en 1989, est admis au Conservatoire de région à Rennes. L’année suivante il commence à travailler avec
Olivier Py et est élève du « théâtre en actes » de Lucien Marchal, à Paris. En 1992, il devient élève du
Conservatoire National Supérieur d’Art dramatique (CNSAD Paris). Il participe aux premières créations d’Olivier
Py et d’Éric Vigner. Il travaille sous la direction de Pierre Guillois, Stuart Seide, Bruno Bayen, Jean-Marie Patte,
Michel Didym, Alain Ollivier, Laurent Laffargue, Éric Lacascade, Jean Boillot, Alvaro Garcia de Zuniga, Bérangère
Jannelle, Bernard Lévy, Guillaume Rannou, Catherine Riboli, Christophe Perton, Claude Buchvald, Sébastien
Laurier, Laurent Gutmann, Olivier Balazuc, Valère Novarina. Il a participé à quelques films pour le cinéma et la
télévision.
En 2000 il fonde La Sirène Tubiste et met en scène : L’ours normand, Fernand Léger, d’après des textes de
Fernand Léger (2000, repris en 2011) ; Pas vu (à la télévision), d’après B. Cyrulnik, E. Morin et une émission des
chiffres et des lettres (2004) ; Oedipe de Sénèque, projet de Jean Boissery (2006) ; Manuel sur scène d’AlvaroGarcia de Zuniga (2008-2009-2010) ; Fragments d’un discours amoureux de Roland Barthes (2010) ; L’enfant de
demain d’après le livre de Serge Amisi (2014) ; Agamemnon d’Eschyle en collaboration avec D’de Kabal, (2014) ;
Orestie Opéra hip hop d’après Eschyle, D’de Kabal co-mis en scène avec D’ de Kabal (2018) ; Othello de William
Shakespeare dans une nouvelle traduction d’Emanuela Pace (2019).
Régulièrement, Arnaud mène des sessions de recherche avec de jeunes professionnel·les (École des apprentis
de la comédie à Caen, École de la comédie de St Etienne, École du T.N.B. à Rennes, École du TNS à Strasbourg,
Esad Paris…). De 2012 à 2018, il a été membre du conseil pédagogique de l’École du T.N.B. à Rennes. Par ailleurs,
il mène beaucoup d’ateliers avec des publics très variés.
En 2020 il est lauréat du ministère de la culture pour l’appel à projet : Recherche en théâtre et arts associés.
Il est associé à la scène nationale 61 (Orne) à compter de septembre 2020, après avoir collaboré sur quatre
créations depuis 2010.

Rémi Godement-Berline

Rémi Godement-Berline est né à Paris en 1987. En 2018, il obtient un doctorat en linguistique portant sur
l’intonation chez les acteurs en français. Il travaille depuis comme ingénieur dans le domaine du traitement
automatique du langage. Parallèlement, il a une activité d’auteur de théâtre, poésie et chanson.

Tarifs et prise en charge

2400€ HT – 2880€ TTC – pour les personnes bénéficiant d’une prise en charge par l’AFDAS, pour les autres personnes, le tarif est adapté à vos statut et seuil de financement. Pour les personnes ne bénéficiant pas de financement ou ne sachant pas comment y accéder, prendre contact avec Cyclorama : formation@cyclo-rama.com